Aides liés à la COVID-19

Le gouvernement luxembourgeois a décidé de prolonger deux régimes d’aides liés à la COVID-19 pour une durée de quatre mois. En date du 2 juin 2021, le Conseil de gouvernement a ainsi approuvé, sur proposition du ministre des Classes moyennes, Lex Delles, un projet de loi visant à prolonger jusqu’au mois d’octobre 2021 inclus la nouvelle aide de relance et l’aide aux coûts non couverts en faveur des entreprises du secteur de l’Horeca, du divertissement, de l’évènementiel et de la culture dont les activités restent directement impactées par les mesures sanitaires.

L’intensité de la nouvelle aide de relance et de l’aide aux coûts non couverts sera adaptée. Le montant de la subvention de l’aide de relance, qui est liée à la condition que l’entreprise ait subi une perte du chiffre d’affaires mensuel d’au moins 25%, restera inchangé pour le mois de juillet et août 2021: 1.250 euros par travailleur indépendant et par salarié en activité au cours du mois pour lequel l’aide est sollicitée respectivement 250 euros par salarié au chômage partiel complet au cours du mois pour lequel l’aide est sollicitée. Pour les mois de septembre et octobre 2021, la subvention s’élèvera à 1.000 euros par travailleur indépendant et par salarié en activité au cours du mois pour lequel l’aide est sollicitée. La subvention pour les salariés au chômage partiel complet restera inchangée à 250 euros.

Pour ce qui est de l’aide aux coûts non couverts, qui est liée à la condition d’une perte du chiffre d’affaires mensuel d’au moins 40%, le montant maximal de la subvention sera adapté. Le montant de l’aide ne pourra ainsi pas dépasser 20.000 euros par mois pour une microentreprise, 100.000 euros par mois pour une petite entreprise et 200.000 euros par mois pour une moyenne et grande entreprise. De plus, le taux de subvention du montant éligible revient pour toutes les entreprises au niveau initialement prévu par la loi du 19 décembre 2020 ayant pour objet la mise en place d’une contribution temporaire de l’État aux coûts non couverts de certaines entreprises. C’est-à-dire que le taux de subvention s’élèvera à 90% du montant éligible pour les micro- et petites entreprises et à 70% pour les moyennes et grandes entreprises.

Le ministre des Classes moyennes, Lex Delles, a souligné que: «Le gouvernement luxembourgeois analyse régulièrement ses différentes mesures d’aides afin de garantir un soutien effectif. Soucieux de fournir aux entreprises fortement touchées par les conséquences économiques de la crise actuelle l’assistance nécessaire, il a été décidé de prolonger certains régimes d’aides. Cette prolongation va cependant de pair avec un désengagement progressif des aides exceptionnelles temporaires. Bien que la situation de certains secteurs reste fragile, la reprise économique se poursuit et appelle un retrait prudent et progressif des aides étatiques exceptionnelles.»

Pour rappel, le détail de tous les régimes d’aides est disponible sur guichet.lu. Les demandes doivent être introduites à l’aide d’un assistant en ligne disponible à travers l’espace professionnel de MyGuichet.lu.

 

 

Communiqué par: Direction générale des classes moyennes

Plus de brèves: