Syrdall Schwemm: un projet durable

Constitué le 1er novembre 2003, le Syndicat intercommunal Syrdall Schwemm rassemble les communes de Niederanven, Betzdorf et Contern. Celles-ci souhaitaient disposer d’une piscine destinée aux jeunes. Jean Schiltz, président du Syndicat, et Marc Schäffer, directeur de la piscine, racontent comment ce projet a pris corps en se révélant bien plus ambitieux.

 

Pourriez-vous nous expliquer comment le Syndicat a vu le jour?

JS: Au départ, nous souhaitions que les trois communes affiliées puissent disposer d’une piscine pour les écoliers. Rappelons que, à l’époque, Niederanven, Contern et Schuttrange étaient les communes qui participaient activement au projet. Puis Schuttrange s’est retirée, et Betzdorf nous a rejoint. Ensuite, le projet a grandi: nous avons pris conscience qu’il pouvait bénéficier à un public bien plus large. Désormais, le Syndicat gère un grand complexe très fréquenté et apprécié.

 

Quelles sont les missions principales du Syndicat?

JS: Le Syndicat Syrdall Schwemm gère, administre et s’assure du bon fonctionnement des espaces que constituent la piscine intérieure et extérieure, le sauna, le bistrot et l’espace beauté. Du point de vue de la participation financière, Niederanven intervient à hauteur de 70%, Betzdorf 20% et Contern 10%. Le conseil d’administration rassemble les membres du comité et du bureau, l’organe exécutif responsable de la gestion du budget, qui compte des représentants issus des trois communes.

Aux côtés de son Président, le Syndicat s’appuie sur Marc Schäffer, directeur de la piscine et pierre angulaire du projet. En effet, il rassemble les personnes et les idées depuis la pose de la première pierre du complexe, puisqu’il en a géré la construction entre 2008 et 2010.

 

Pourriez-vous nous décrire les dernières activités menées à bien au sein du complexe?

MS: En réalité, le projet évolue constamment. Après trois ans seulement de mise en service, nous avons dû agrandir la salle de repos du sauna, parce qu’elle était devenue trop exigüe. Bien entendu, nous devons, comme tout le monde, faire face à la crise sanitaire et nous adapter, et si cela génère quelques difficultés, ce n’est pas pour autant un obstacle. En fait, nous avons saisi l’opportunité du confinement de mars à juillet 2020 pour réaliser des travaux de modernisation de la terrasse du sauna. Et lorsque l’établissement a obtenu l’autorisation de rouvrir à la mi-avril 2021, nos visiteurs ont redécouvert un bel espace rénové.

 

Comment la fréquentation a-t-elle évolué ces dernières années? 

MS: En temps normal, le complexe Syrdall Schwemm accueille en moyenne 235.000 personnes chaque année. Le 15 décembre 2015, cinq ans après son ouverture, le cap du million de visites a été atteint. En 2020, moins de cinq ans plus tard, la barre des deux millions a été franchie. Aujourd’hui, nous nous sommes adaptés à la situation de crise sanitaire puisque les nageurs peuvent à nouveau fréquenter les bassins en réservant un créneau horaire. C’est un bon début et nous constatons que cela fonctionne bien. Nous sommes heureux d’accueillir à nouveau des visiteurs. Bien entendu, il nous tarde de revoir à nouveau ces beaux espaces se remplir de rires d’enfants et de familles à la belle période! Nous abordons les choses avec patience et détermination. D’ailleurs, il tient à cœur aux acteurs du Syndicat de maintenir le projet dans un cadre raisonnable de sorte à marquer son action du sceau de la durabilité.

 

Par Claire Sibella

Plus de brèves: