«Un plan axé sur des investissements de qualité en faveur de la double transition verte et numérique»

Le Luxembourg publie son projet de «Plan pour la reprise et la résilience»

En date du 10 mars 2021, le ministre des Finances, Pierre Gramegna, a présenté au Conseil de gouvernement le projet de «Plan pour la reprise et la résilience» (PRR) du Luxembourg. Le projet vient d’être publié dans son intégralité sur le site internet du ministère des Finances.

En étroite collaboration avec les autres ministères et administrations concernés, le ministère des Finances a coordonné, au cours des derniers mois, l’élaboration de ce document qui représente une étape-clé dans la mise en œuvre des efforts de relance à l’échelle européenne face à la pandémie de la COVID-19.

Dans ce contexte, Pierre Gramegna commente: «Le gouvernement partage pleinement les objectifs recherchés par les efforts de relance européens, qui renforcent la solidarité entre les États membres et fournissent une relance qualitative qui prépare la transition verte et digitale. Il s’agit en effet d’une initiative incontournable pour soutenir l’effort de relance extraordinaire qui est nécessaire à l’échelle européenne, dans un contexte de crise sans précédent.»

L’allocation du Luxembourg au titre de la «Facilité pour la reprise et la résilience», la pièce maîtresse du plan de relance de l’UE, s’élève à environ 93 millions d’euros et les projets présélectionnés par le gouvernement reposent sur 3 piliers, à savoir: (1) «Cohésion et résilience sociale», (2) «Transition verte», et (3) «Digitalisation, Innovation et Gouvernance». Ces piliers s’inscrivent dans la continuité de l’action du gouvernement et reflètent la priorité d’une reprise axée sur la double transition verte et numérique.

La majorité des projets retenus sont inclus dans le budget de l’État pour l’exercice 2021 ou dans la programmation financière pluriannuelle pour la période 2020-2024 et portent sur un montant total de 333 millions d’euros, ce qui dépasse l’enveloppe totale des fonds à disposition du Luxembourg. Cette approche assure que les projets présélectionnés disposent de la maturité nécessaire et facilitera par la suite la mise en œuvre du PRR.

La sélection finale des projets à financer à travers la Facilité pour la reprise et la résilience se fera en fonction des consultations avec la Commission européenne qui démarreront dès aujourd’hui, en vue du délai de transmission légal du PRR qui est le 30 avril 2021. La contribution précise au double objectif climatique et numérique dépendra de cette répartition finale. La Chambre des députés et les partenaires sociaux seront également consultés dans les semaines à venir et ces échanges contribueront à orienter le contenu final du plan luxembourgeois.

Les fonds issus d’autres programmes de relance européens, tels que REACT-EU ou le mécanisme pour une transition juste, n’ont pas été pris en considération au titre du PRR. Or, les mesures identifiées par le gouvernement pour être financées par le biais des différents programmes européens forment un ensemble cohérent de mesures en accord avec l’approche holistique adoptée par le gouvernement pour allouer les enveloppes à sa disposition au titre des fonds européens. Les fonds alloués au Luxembourg au titre de REACT-EU seront ainsi affectés au cofinancement du Large Scale Testing, du régime de chômage partiel, des coûts liés à la vaccination contre la COVID-19 et des initiatives favorisant la transition verte.

Pierre Gramegna note enfin: «Ce projet de ‘Plan pour la reprise et la résilience’du Luxembourg s’inscrit pleinement dans la continuité de l’action gouvernementale et porte l’ambition de favoriser les transitions écologique et numérique, tout en mettant l’accent sur la cohésion sociale et la promotion d’un cadre économique moderne et attrayant. Je me réjouis du fait que le gouvernement soumet un projet avant le délai légal du 30 avril 2021. Ceci permet dès à présent de lancer les consultations avec la Commission européenne ainsi qu’avec les autres parties prenantes en vue de la finalisation du Plan».

 

Communiqué par: ministère des Finances

Plus de brèves: