Accord salarial signé entre le gouvernement et la CGFP

Le ministre de la Fonction publique, Marc Hansen, et la Confédération générale de la fonction publique (CGFP), représentée par son président fédéral, Romain Wolff, et par son secrétaire général, Steve Heiliger, ont signé aujourd’hui un nouvel accord salarial.

Cet accord, qui court jusqu’au 31 décembre 2022, est marqué par la situation particulière de la pandémie. Dans le préambule de l’accord, le gouvernement souligne qu’il a pu compter sur une Fonction publique compétente qui, en étroite collaboration avec les acteurs du secteur privé et du milieu associatif, a tout fait pour assurer la continuité des activités du pays et permettre ainsi aux concitoyens de recourir au soutien important de l’État pour traverser cette crise.

Compte tenu des circonstances exceptionnelles, l’un des points de l’accord consiste dans le fait que les deux parties signataires ont convenu que l’accord ne contient pas d’augmentation financière structurelle, mais que l’accent est mis sur la qualité des conditions de travail des agents de l’État.

Dans ce contexte, les parties ont convenu que le télétravail, qui a connu une évolution impressionnante lors de la crise sanitaire, sera encadré à l’avenir par un règlement grand-ducal, à élaborer conjointement.

L’accord prévoit en outre l’harmonisation du déroulement des carrières inférieures actuelles C et D. Il est prévu de créer deux seuls groupes de traitement/d’indemnité C1 et C2, selon que les agents ont accompli ou non 5 années d’études secondaires ou équivalentes, ceci pour éliminer un certain nombre d’incohérences au niveau de l’agencement des carrières inférieures et pour mettre en place une structure plus transparente et équitable. La mise en vigueur de cette harmonisation est prévue pour le 1er juillet 2022.

Les parties se sont également entendues pour instaurer un groupe de travail qui soumettra le système d’appréciation des agents publics à une analyse et dont les conclusions en vue d’éventuelles adaptations seraient à tirer également jusqu’au 1er juillet 2022.

Le ministre de la Fonction publique, Marc Hansen, a tenu à souligner lors de la présentation de l’accord salarial que le pays peut compter sur des agents publics compétents et engagés: «En tant que ministre de la Fonction publique, je suis extrêmement satisfait de constater que dans cette période difficile, nous avons pu mener ensemble ce dialogue social entre partenaires responsables et conclure un accord pour les quelque 19.700 fonctionnaires et 9.150 employés de l’État. L’accord garantira le maintien d’un bon climat social au sein de la Fonction publique et nous permettra de travailler de façon sereine en vue de traverser cette crise et pour préparer au mieux les défis qui nous attendent.»

Communiqué par: ministère de la Fonction publique

Plus de brèves: