Construire le logement abordable de demain

Créée en 2009, la Fondation pour l’Accès au Logement (FAL) a créé un nouveau département en son sein il y a un peu moins d’un an. Constatant une difficulté croissante à réinsérer ses bénéficiaires sur le marché de l’immobilier classique, la Fondation a en effet décidé de se lancer dans la promotion immobilière sociale avec Abitatio, sa nouvelle entité. Gilles Hempel, son directeur, dresse avec nous un bilan de ses premiers projets.

 

De la gestion locative sociale à la promotion immobilière sociale

La Fondation pour l’Accès au Logement rassemble trois départements: l’Agence Immobilière Sociale (AIS), Abitatio et le département d’accompagnement social. Ce dernier tend à se renforcer car les autres services d’accompagnement sociaux du Luxembourg sont aujourd’hui débordés. Les équipement de la FAL prennent en charge ces personnes, en dernier recours.

L’AIS, première entité créée au sein de la FAL, a pour fonction de rechercher des logements inoccupés sur le marché et d’en assurer la gestion locative sociale afin de les mettre à disposition de personnes à revenus modestes qui ne parviennent pas à se loger sur le marché traditionnel. Avec un parc de 570 biens, l’Agence assure le logement temporaire de ses bénéficiaires, le temps pour eux de devenir autonome grâce à son programme d’inclusion sociale et de parvenir à se réinsérer sur le marché traditionnel. «Selon les baux que nous signons, le propriétaire a la garantie de récupérer son bien dans un bon état et dans un délai de trois à six mois. Il s’agit donc souvent de solutions provisoires!», précise le directeur de la Fondation. Toutefois, l’organisme fait face à un nouveau défi: il est de plus en plus difficile de réintégrer les locataires sur le marché classique car les prix connaissent une forte envolée et ne sont plus à la portée des plus petits salaires. C’est dans cette idée que la FAL a décidé de créer un nouveau département de promotion immobilière sociale, Abitatio.

Gilles Hempel développe: «Avec ce département, nous construisons des logements destinés à la location abordable à long terme pour les bénéficiaires qui ont terminé leur premier programme au sein de l’AIS mais qui n’arrivent pourtant pas à s’insérer sur le marché classique du logement». Abitatio cherche ainsi à acquérir des terrains pour y construire des logements dont la gestion locative sera ensuite assurée par l’Agence Immobilière Sociale. Il poursuit: «Beaucoup de communes souhaitent s’investir dans ce type de projets mais n’ont ni l’expertise ni les équipes nécessaires. En nous cédant un terrain, elles peuvent sous-traiter ces développements immobiliers sociaux. Nous prenons en effet en charge la construction des logements et leur gestion et en échange, les locataires du programme de l’AIS habitant dans cette commune intégreront les logements construits en priorité». Par ailleurs, les projets d’Abitatio sont en partie financés par des subventions étatiques, mais également par les loyers perçus ultérieurement et qui viennent rembourser les prêts contractés pour la construction.

 

De nombreux projets en cours… 

Pour atteindre ses ambitieux objectifs, Abitatio a recruté un architecte qui assurera le rôle de chef de projet et maître d’ouvrage, ainsi qu’un économiste avec une solide expérience dans le secteur qui assurera le suivi financier des développements immobliers. «Nous avons actuellement neuf projets de construction en cours rassemblant au total 49 logements et qui sont chacun à différents stades», nous dévoile Gilles Hempel. Ainsi, au début du mois d’octobre, la première rénovation d’Abitatio sera inaugurée en présence du ministre du Logement. Il s’agit d’un immeuble de sept logements situé à Niederkorn. Sur le même terrain, le promoteur social par ailleurs pour objectif de construire un second immeuble de la même taille au printemps 2021.

D’autres projets sont également en cours: les gros-œuvres d’un immeuble de douze unités à Heinerscheid et de deux logements à Harlange se terminent; les travaux pour deux maisons à Wilwerdange et un immeuble de cinq logements en construction bois à Merscheid viennent de débuter; une demande d’autorisation de bâtir pour un immeuble de six habitations à Hosingen a récemment été déposée; un projet de six logements est en phase de planification dans la commune de Bech et enfin, deux constructions modulaires verront le jour à Schifflange en collaboration avec Polygone.

 

…et à venir!

«L’AIS s’apprête à signer une convention avec l’office social de Bascharage afin que nous prenions davantage en charge ses habitants. Nous collaborons déjà avec les offices sociaux d’une cinquantaine de communes; lorsque l’une d’entre-elles nous donne un financement, cela nous permet d’engager une personne supplémentaire pour prendre en charge un certain nombre de citoyens de leur territoire», explique le directeur.

Enfin, Abitatio est en négociation avec plusieurs communes pour débloquer des terrains afin d’y construire de nouveaux logements. L’ambition du promoteur social? Atteindre un rythme de construction moyen de 50 logements abordables par an.

Lire sur le même sujet: