Inflation pendant la crise du COVID-19

Le «Comité de suivi des travaux réalisés par l’Observatoire de la formation des prix», composé de représentants des consommateurs, des organisations patronales et du gouvernement, et chargé d’étudier et de discuter les analyses et rapports de l’Observatoire de la formation des prix, s’est réuni en date du 6 octobre 2020 par visioconférence au vu de la situation actuelle exceptionnelle liée au COVID-19.

L’Observatoire de la formation des prix a présenté une nouvelle édition de son rapport semestriel qui comprend une analyse de l’évolution de l’inflation au Luxembourg, des prix pendant la crise sanitaire et des prix administrés ainsi qu’une comparaison de l’inflation du premier semestre 2020 avec les pays voisins.

La crise sanitaire liée à la pandémie du COVID-19 a affecté l’inflation du premier semestre au Luxembourg ainsi que dans le reste du monde. Le taux d’inflation moyen s’est élevé à 1% au premier semestre 2020 (contre 2,03% à la même période en 2019) suite principalement à l’effondrement des prix des produits pétroliers (-11,3%) et par une hausse plus limitée de l’inflation des services (+1,4%). Les prix des produits pétroliers ont enregistré de fortes baisses (-25,9% pour le mazout de chauffage) alors que les produits alimentaires et de l’électricité ont enregistré des hausses de respectivement 3,1% et 9,8%. L’entrée en vigueur de la gratuité des transports publics au mois de mars 2020 a eu un effet baissier sur le taux d’inflation malgré le déclenchement d’une nouvelle tranche indiciaire au 1er janvier 2020 ayant impacté certains services tels que les maisons de retraite et de soins (+2,6%), les services d’entretien et réparations (+2,7%) et les crèches et foyers de jour pour enfants (+2,7%).

Au niveau international, l’inflation luxembourgeoise est plus faible que celle de l’UE (1,11%), mais dépasse celle de la zone euro (0,66%) et de certains de ses pays voisins (France: 0,83%, Belgique: 0,47%). À l’inverse l’Allemagne enregistre un taux en hausse par rapport à la même période en 2019 (+1,13%) et les Pays-Bas présentent le taux le plus élevé parmi les pays analysés (+1,28%) au premier semestre 2020.

Le rapport de l’Observatoire de la formation des prix peut être téléchargé sous le lien suivant: https://odc.gouvernement.lu/fr/publications.html

 

Communiqué par: ministère de l’Économie

Plus de brèves: