Aides financières non remboursables

L’aide de 5.000 euros pour les micro-entreprises, l’aide de 12.500 euros pour les entreprises occupant entre 10 et 20 salariés et l’aide à destination des travailleurs indépendants (3.000, 3.500 ou 4.000 euros) arrivent à expiration le 15 juillet 2020. Les entreprises respectivement les indépendants qui remplissent les conditions nécessaires et qui n’ont pas encore soumis de demande d’indemnité peuvent introduire une telle demande sous forme écrite jusqu’au 15 juillet 2020 au plus tard. Le formulaire pour introduire une demande est disponible sur Guichet.lu. Des fiches d’information expliquant les démarches relatives aux différentes mesures de soutien peuvent également y être consultées. Les demandes peuvent être introduites à l’aide d’un assistant en ligne disponible à travers l’espace professionnel de MyGuichet.lu accessible grâce à un produit LuxTrust (p.ex. Token, Smartcard ou Signing stick) ou d’une carte d’identité électronique. Le formulaire en ligne MyGuichet.lu a été élaboré par le ministère de l’Économie avec le soutien du Centre des technologies de l’information de l’État (CTIE).

Il convient de noter que la Direction générale des classes moyennes a versé environ 90,4 millions d’euros aux petites entreprises et aux indépendants dans le cadre des aides financières non remboursables. Environ 6.150 demandeurs de l’aide directe et non remboursable à hauteur de 5.000 euros à destination des micro-entreprises à qui la fermeture avait été imposée ont reçu un avis favorable ce qui équivaut à un versement de 30,7 millions d’euros. Concernant l’aide supplémentaire de 5.000 euros non remboursables destinée à soutenir l’ensemble des micro-entreprises qui ont subi une perte importante de leur chiffre d’affaires en raison de la pandémie, force est de constater qu’environ 6.800 demandeurs ont reçu une aide financière ce qui équivaut à un versement de 33,9 millions d’euros. Jusqu’aujourd’hui environ 615 demandeurs de l’indemnité d’urgence de 12.500 euros en faveur des entreprises occupant entre 10 et 20 salariés ont reçu une aide financière ce qui équivaut à un versement de 7,7 millions d’euros. Environ 2.500 dossiers d’indépendants ont reçu un avis positif ce qui équivaut à un versement de 6,2 millions d’euros. Afin de renforcer le dispositif de soutien aux indépendants, une indemnité supplémentaire non remboursable variant entre 3.000 et 4.000 euros a été mise en place. Environ 3.640 demandes ont reçu un avis favorable ce qui équivaut à un versement de 11,6 millions d’euros.

À ces aides non remboursables s’ajoutent d’autres mesures destinées à soutenir les petites et moyennes entreprises, notamment une avance remboursable d’un montant maximal de 500.000 euros destinée à remédier aux difficultés financières temporaires liées au COVID-19. Environ 890 demandes ont reçu un avis positif et environ 59,2 millions d’euros ont été versés.

 

Communiqué par: Direction générale des classes moyennes

Plus de brèves: