Situation budgétaire en excédent

Le Ministre des Finances, Pierre Gramegna, a présenté en date du 15 novembre 2019, à la réunion jointe de la Commission des Finances et du Budget et de la Commission du Contrôle de l’exécution budgétaire, la situation financière de l’Etat au 30 septembre 2019.Conformément aux règles SEC 2010, l’Administration centrale affiche une situation excédentaire de 736 millions d’euros. Cette situation positive s’explique d’une part, par l’évolution favorable des recettes, dont notamment l’impôt sur le revenu des collectivités et la taxe sur la valeur ajoutée, et d’autre part, par les dépenses qui connaissent toujours une stagnation dû au phénomène des douzièmes provisoires les quatre premiers mois de l’année. Les recettes ont ainsi augmenté de +9,2% et les dépenses n’ont qu’évolué de l’ordre de +3,7% par rapport à septembre 2018.

La tendance baissière, constatée au niveau des ventes du diesel suite à l’augmentation des accises de deux centimes au mois de mai 2019, se confirme également en fin de septembre 2019. Les ventes effectuées entre mai et septembre 2019 ont ainsi diminué de -0,31% par rapport à la même période en 2018. Le Gouvernement continue à suivre de près l’évolution dans ce domaine.

Au niveau de l’exécution du budget de l’Etat, selon les règles de la comptabilité de l’Etat, le taux d’exécution des recettes est de 77,7%, donc 2,7 points de pourcentage supérieur au taux d’exécution à atteindre en septembre. Au niveau des dépenses, le taux d’exécution est de 75,3% ce qui correspond globalement aux attentes. Alors que le budget voté prévoit un déficit de -815,2 millions d’euros pour l’exercice 2019, les comptes de l’Etat affichent au 30 septembre 2019 un solde de -222,6 millions d’euros. Sur base de cette évolution, on peut donc estimer que le solde pour l’année 2019 connaitra une nette amélioration par rapport au budget voté.

Pierre Gramegna, Ministre des Finances, commente : « Le Gouvernement se réjouit de l’effet de ciseaux positif constaté au niveau des recettes et des dépenses. Les recettes se trouvent à des niveaux plus élevés que les prévisions budgétaires et les dépenses sont conformes aux attentes. Considérant cette évolution favorable, le ministère des Finances est confiant qu’à la fin de l’année 2019, l’Administration centrale affichera une situation nettement meilleure que prévue. »

 

Communiqué par: Ministère des Finances

Plus de brèves: