Visite de Romain Schneider des structures d’Abrigado

Le ministre de la Sécurité sociale, Romain Schneider, a visité les installations du centre Abrigado, plus connu sous la Fixerstuff, ou la Vollekskichen ou Nei Aarbecht qui accompagne les personnes marginalisées, pour leurs permettre de conserver leur dignité dans le logement, le travail et leur vie quotidienne.

Le sujet soulevé lors de cette rencontre était la couverture sociale des personnes vivant dans des situations précaires.
Le ministre Romain Schneider a soutenu l’affirmation du Centre commun de la sécurité sociale, «que le critère de résidence est vu au sens large». Ainsi, une demande d’affiliation, pour une personne se trouvant dans une situation de vie très complexe, sans résidence légale, peut se faire par le biais d’une structure d’hébergement tel que l’Abrigado.
Le centre Abrigado est composé de trois structures complémentaires.
Le centre de jour avec le Centre d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues (CAARUD), la salle de consommation de drogues pour personnes toxicomanes (SCDMR) et le Service médical, l’asile de nuit et le projet TABA, offre d’occupation pour structurer la journée de toxicomanes âgés (Walferdange).
Ce centre d’accueil constitue un lieu de repos pour des personnes toxicomanes et a pour but principal de les stabiliser à quatre niveaux: logement, santé, travail et contacts sociaux. Il tient compte également des besoins spécifiques des femmes, en leurs réservant des locaux séparés.
L’Abrigado offre un service médical bas-seuil. Trois fois par semaine, les clients toxicomanes peuvent consulter un médecin généraliste. Un infirmier est sur place tous les jours.
Le ministre a souligné: «Vouloir trouver des mesures pratiques et préventives dans l’intérêt des personnes marginalisées et a témoigné son respect pour l’engagement social de ces institutions très proches de ces hommes et femmes vulnérables.»

Communiqué par: ministère de la Sécurité sociale

Plus de brèves: