Jean Asselborn à la réunion informelle des ministres de la Justice et des Affaires intérieures de l’UE à Bucarest, en Roumanie

Le ministre des Affaires étrangères et européennes, ministre de l’Immigration et de l’Asile, Jean Asselborn, a participé le 7 février 2019 à la réunion informelle des ministres de la Justice et des Affaires intérieures (JAI) qui s’est tenue à Bucarest.

La réunion informelle JAI a permis aux ministres en charge de la politique de migration de se pencher sur la gestion de la crise migratoire, en traitant tout particulièrement de la question de la solidarité dans le régime d’asile européen commun et du rétablissement du fonctionnement normal de l’espace Schengen.
Lors de son intervention, le ministre Asselborn s’est dit confiant dans la capacité de la Roumanie à surmonter les clivages existants. Il s’est félicité que la présidence continue à rechercher des solutions adéquates afin de mettre en œuvre une approche commune en matière de migration et d’asile. Dans ce contexte, le ministre Asselborn a notamment défendu qu’«un processus prévisible, structuré et fondé sur la solidarité et la répartition équitable doit être mis sur pied».
Le ministre Asselborn a ensuite mis en exergue que «le Luxembourg s’est toujours montré disposé, avec ses moyens, de participer à la solidarité européenne en relocalisant depuis l’Italie, la Grèce ou Malte et soutient les efforts de la présidence roumaine de rationaliser les débarquements des migrants».
«Nous avons raison d’exiger que tous les pays sur les routes migratoires prennent leur responsabilité, en matière d’accueil, de respect des droits fondamentaux, de lutte contre les passeurs et de réadmission. Mais nous ne pouvons ignorer l’ampleur de la charge humanitaire qui est demandée à des pays aux institutions fragiles voire inexistantes», a fait remarquer le ministre.
Le ministre Asselborn a clôturé son intervention en appelant à soutenir les efforts de la présidence et de conclure un maximum de dossiers du paquet asile, notamment la mise en place d’une agence asile, du règlement réinstallation ainsi que d’un règlement EURODAC.
En marge de la réunion, Jean Asselborn a eu une entrevue bilatérale avec Karin Keller-Sutter, conseillère fédérale suisse en charge du Département fédéral de justice et de police, ainsi qu’avec le ministre français de l’Intérieur, Christophe Castaner, pour faire le point sur les relations bilatérales.

Communiqué par: ministère des Affaires étrangères et européennes

Plus de brèves: