L’Administration centrale

Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, a présenté le 18 décembre, lors de la réunion de la Commission des finances et du budget et de la Commission du contrôle de l’exécution budgétaire, l’évolution des comptes de l’État au 30 novembre 2018.

Selon l’optique SEC2010, les recettes ont progressé de 8,8% par rapport à la situation à la même période en 2017 et s’établissent à 16.528 millions d’euros. Pour ce qui concerne les dépenses, celles-ci sont de l’ordre de 16.224 millions d’euros, c’est-à-dire 7,3% plus élevées qu’en novembre 2017. Les recettes continuent donc à augmenter plus rapidement que les dépenses.
Cet effet de ciseau positif, entraîne ainsi une nette amélioration au niveau du solde de l’Administration centrale. Celui-ci affiche désormais un excédent de 304 millions d’euros, en augmentation de 225 millions d’euros par rapport à la situation en novembre 2017. De manière générale, cette tendance positive est due à un environnement économique favorable et le bon développement du secteur des services financiers.
Le ministre des Finances, Pierre Gramegna, commente: «L’évolution du 30 novembre 2018 confirme la bonne santé des finances publiques du Luxembourg. Le nouveau gouvernement peut donc partir d’une base solide pour mettre en œuvre son programme gouvernemental ambitieux. Sachant toutefois que l’imputation des dépenses et de certaines recettes au niveau du compte général se poursuivra jusqu’en mars 2019, il conviendra de continuer à surveiller de manière rigoureuse l’exécution budgétaire.»

Communiqué par: ministère des Finances

Plus de brèves: