Gauthier Dance / Mega Israel

Après Alice en 2015, Gauthier Dance, la compagnie de danse du Theaterhaus Stuttgart, revient au Grand Théâtre avec ses danseurs, impliqués cette fois dans des œuvres-clés de chorégraphes d’origine israélienne reconnus dans le monde entier.

Hofesh Shechter d’abord – présent en début de saison pour une résidence artistique d’une semaine avec sa compagnie – avec Uprising: 7 hommes explorent le côté extrêmement physique et masculin de la danse. Ils oscillent entre insécurité et agressivité, désir de camaraderie et envie de domination. La musique, composée par le percussionniste confirmé qu’est Shechter lui-même, crée des atmosphères aux sons rock déformés électroniquement.

Sharon Eyal et Gai Behar se sont imposés internationalement avec Killer Pig. Le duo en a créé pour Gauthier Dance une version originale, condensée en 30 minutes d’extrême radicalité et confiée à 6 danseuses. Le style rugueux et les mouvements précis de Killer Pig en font le contrepoint idéal de l’Uprising de Shechter. On y découvre des amazones énigmatiques, dans des ensembles parfaitement synchronisés et des explosions désespérées, démystifiant paisiblement tous les clichés de la danse féminine.

Minus 16 de Ohad Naharin viendra clore cette soirée. Créée en 1999 à La Haye par le Nederlands Dans Theater 2, cette pièce est construite à partir d’extraits de précédentes œuvres de Ohad Naharin, dont Mabul, Anaphaza et Zachacha. Au son de musiques traditionnelles israéliennes et cubaines, Naharin utilise dans cette œuvre sa célèbre technique Gaga pour capturer les mouvements instinctifs des danseurs, ajoutant ou soustrayant des éléments qui permettent de refléter l’individualité de chacun.

[EN] Gauthier Dance, the dance company of the Theaterhaus Stuttgart was last seen at the Grand Théâtre with Alice in 2015. Now they return with an evening that includes three productions with a central theme: the choreographers are all natives from Israel who today collaborate with major companies mall over the world. Moreover, all of the works shown marked an important step in their artistic careers.

Following his creative residency at the Grand Théâtre in October, choreographer Hofesh Shechter returns for the second time this season. In Uprising 7 male performers explore the extremely physical, masculine side of dance. They waver between insecurity and aggressiveness, a longing for companionship and the urge for dominance. The music, composed by trained percussionist Shechter himself, dictates the mood with electronically distorted rock sounds.

Gai Behar and Sharon Eyal, for many years a dancer and later resident choreographer with Ohad Naharin’s Batsheva Company, achieved their international breakthrough with Killer Pig. The duo has created a special version for Gauthier Dance with 6 female dancers condensed into 30 radical minutes. The rough style and precise movements of Killer Pig make for the ideal counterpart to Shechter’s Uprising. We see enigmatic Amazons in perfectly synchronized formations and desperate outbursts, coolly debunking all clichés of female dancing.
Minus 16 is an iconic piece by Ohad Naharin – the long-term Artistic Director of the magnificent Batsheva Dance Company who is widely regarded as the greatest master of dance from Israel. Premiered in 1999, the choreography combines diverse episodes, musical material and moods, which are continually re-arranged and modified. Raw energy emanates throughout Minus 16 and offers an intense experience for both the dancers and the audience.

Mardi 21 MAI 2019 à 20h00

DURÉE 1h40 & entracte

Adultes 25 €, 20 €, 15 € / Jeunes 8 € / Kulturpass bienvenu

Lieu: Grand Théâtre / Grande Salle

Source : http://www.theatres.lu/SAISON+2018_2019