Erismena de Francesco Cavalli

Erismena de Cavalli, créé à Venise en 1655, témoigne du goût spécifiquement vénitien pour le travestissement, pour le mélange des genres comiques, tendres et tragiques. À travers les jeux de la séduction et de l’amour, l’œuvre de Cavalli nous incite à voir dans la passion amoureuse un aveuglement fatal, l’aliénation même de la liberté. 

Erismena est un véritable enchantement baroque. Pas pour son intrigue, typique du genre, qui abonde en identités déguisées, en coups de théâtre, en révélations. Mais pour sa partition si belle dans ses atmosphères et l’accumulation de ses airs. La mise en scène de Jean Bellorini (également au Grand Théâtre en décembre 2018 avec Un Instant d’après À la recherche du temps perdu de Proust) est à la mesure de l’œuvre, baroque elle aussi, délicieusement baroque: elle n’est absolument pas réaliste, elle n’est pas reconstitution historique, elle est inattendue, décalée, drôle, surlignée, mais en toute légèreté.

Sa scénographie est aussi surprenante que pertinente, baroque donc: le lieu de toutes les situations est un immense sommier métallique suspendu; des ampoules éclatent chaque fois qu’a lieu une révélation improbable.
Surtout, et c’est aussi son bonheur, elle se fonde sur de tout jeunes chanteurs remarquables de talent vocal et de présence scénique. Il est vrai qu’ils sont superbement accompagnés par la Cappella Mediterranea de Leonardo García Alarcón, des musiciens et un chef talentueux, qui sont chez eux dans ce répertoire-là.

[EN] Following La Calisto in 2003, La Didone in 2011 and Egisto in 2013, this is the fourth time that the Grand Théâtre presents an opera by the prolific Italian composer Pier Francesco Cavalli. Jean Bellorini’s production of Erismena premiered at Festival d’Aix-en-Provence in July 2017. Leonardo García Alarcón conducts the Cappella Mediterranea, soprano Francesca Aspromonte performs the role of Erismena and countertenor Carlo Vistoli is Idraspe in this baroque enchantment. Jean Bellorini, whose theatre work can be seen in December with his take on Proust’s À la recherche du temps perdu, manages to capture the integrity of the work whilst at the same time adding a refreshing portion of light-hearted humour and delicious surprise.

En italien, avec surtitres en français & allemand

Jeudi 28 MARS 2019 à 20h00
Samedi 30 MARS 2019 à 20h00

DURÉE 2h45 & entracte

Introduction à l’opéra par les Amis de l’Opéra une demi-heure avant chaque représentation (en français)

Adultes 65 €, 40 €, 25 € / Jeunes 8 € / Kulturpass bienvenu

Lieu: Grand Théâtre / Grande Salle

Source : http://www.theatres.lu/SAISON+2018_2019